Les étudiants de l’UCO partent pour … Sidi Flah

En vue de l’accueil des étudiants de L3 Sciences de l’Education en stage à Skoura, durant le mois de Novembre 2011, l’association Escal a organisé une réunion de préparation, le 12 Juillet. Étaient présents, le directeur du complexe culturel, Mohamed EL Kassbaoui, Youssef EL BOUHALI , président de l’association pour le développement de Sidi Flah, et Dominique MOURIER, chef de projet à ESCAL

Le contexte de la réalisation du stage

Réalisation d’un stage de 4 semaines pour des étudiants de L3 en sciences de l’éducation

Stage permettant une approche différenciée des systèmes éducatifs – approche comparée de l’action éducative en milieu scolaire – réalisation d’un mémoire autour d’un thème en rapport avec l’école.

L’action intègre une démarche autour de :

  • L’observation  dans une école primaire
  • D’un soutien à la formation de français auprès des adultes relais de l’apprentissage de la langue dans les douars
  • De la rencontre entre jeunes – découverte de la culture locale et de l’organisation de la palmeraie avec les jeunes d’ASF

Le lieu de stage se situe à l’école primaire de Sidi Flah et au  complexe culturel de Skoura.
Les 3 étudiants seront ensemble sur le lieu du stage.

L’observation dans une école primaire

Elle s’articule autour de trois principes :

  • L’observation des cours dispensés par l’instituteur dans la classe
  • L’animation de séquences de soutien en français dans la classe en présence de l’instituteur, pour des enfants de 9 à 12 ans
  • Le soutien en français après les heures de classe, en fin de journée

La démarche est à coordonner avec le directeur de l’école et l’instituteur. Le planning sera mis au point le lundi 24 octobre, à 15 heures,  avec l’ensemble des partenaires.
Mais elle exige de la part des étudiants une solide préparation avant le stage.

Préparation :

  • Dans la réalisation de grilles ou d’outils d’observation pour les périodes d’observation dans  la classe
  • Dans la préparation d’outils pour animer des séquences de soutien à la pratique écrite et surtout orale de la langue française
  • Le soutien après la classe doit servir de reformulation des apprentissages vus en classe avec l’instituteur

Nous devons récupérer auprès d’un instituteur le livre support de l’apprentissage de la langue française utilisé dans les écoles à Skoura.

Les acteurs

Le complexe culturel de Skoura

Directeur Monsieur Mohamed ELKASSBAOUI – 00.212.6.99.16.05.06  /-00.212.6.62.40.20.34

Le complexe culturel réunit plusieurs associations locales dans le cadre du tissu associatif. Il organise des animations culturelles. Il accompagne également par la bibliothèque, la salle de musique, la salle informatique la formation des jeunes qui sont au collège ou au lycée.

Le partenariat développé avec ESCAL vise à former des formateurs de français à la connaissance de la langue française. Ce soutien doit améliorer l’expertise des adultes qui assurent un relais sur la connaissance de la langue dans les douars. L’idée est d’animer du soutien pour permettre d’améliorer la maitrise de la langue  et transmettre cette connaissance dans les douars.
Ce qui est recherché concerne une meilleure maitrise du vocabulaire, une aisance dans une conversation  pour assurer le meilleur accueil possible des touristes de passage.

Le directeur du complexe culturel envisage d’organiser une démarche de validation des acquis comme cela se fait pour les femmes qui participent à des cours d’alphabétisation et à la maitrise de l’arabe. Sur 600 candidats qui ont subis les épreuves cette année, 55% ont obtenu leur validation. Cela sera à étudier plus tard.

L’association  ALMOSTAQBAL pour le développement du douar de Sid Flah

Président : Monsieur Youssef EL BOUHALI – OO.212.6.68.73.19.59  – eljorf007@gmail.com

Comme l’indique son objet, l’association vise à développer le douar de Sidi Flah.

L’une des actions importante de l’association concerne le soutien à la poursuite des études, pour les jeunes filles qui souhaitent  poursuivre leur cursus scolaire au collège et au lycée.

L’une des difficultés dans la poursuite des études réside dans l’éloignement des douars du centre de Skoura et la difficulté pour les familles de faire face aux charges liées aux transports. Cette situation oblige les jeunes filles à quitter l’école à la fin du primaire. L’objectif de l’association est de permettre à ces jeunes filles de poursuivre donc leur scolarité.

Dans cet objectif, l’association à mis en place un partenariat entre l’école, les parents d’élèves et l’association. L’objectif du partenariat est de permettre au maximum des jeunes filles de poursuivre leurs études. Il  s’inscrit dans une démarche durable par un engagement sur 3 ans.
Pour ce faire, elle doit collecter des fonds pour organiser le déglacement entre le douar de Sidi Flah et le centre de Skoura à 12 km.

Le projet Brebis.

Ce projet initié depuis 2010 est la traduction de cette volonté de soutenir la scolarisation des jeunes, par un engagement durable de la famille, en assurant le déplacement des élèves vers le collège ou le lycée

Le principe : une famille – une élève – un encouragement par le don d’une brebis.

Au moment ou le jeune doit accéder au collège, L’association donne à la famille, une brebis. La brebis est l’engagement de la famille pour une durée de 3 ans. Pendant ces 3 ans, la famille assure l’entretien de la brebis. Elle a l’obligation de donner un mâle et une femelle à l’association. La femelle sera donnée à une autre famille. Le mâle sera vendu pour assurer le  transport du collégien vers le collège et le lycée.
L’engagement qui lie l’association, l’école et la famille oblige celle-ci à permettre au jeune une poursuite d’étude au collège. La prise en charge de la brebis, la gestion d’un cheptel pendant 3 ans, l’obligation de donner à l’association un mâle et une femelle permet de financer le transport et donc de prolonger la scolarisation de l’enfant au collège puis au lycée.

Le projet a commencé en mars 2010 avec 17 brebis. Aujourd’hui, 40 brebis sont distribuées. Cela permet à 40 jeunes de poursuivre leur scolarité au collège.

ESCAL

Par l’intermédiaire d’Anne Isabelle et Dominique MOURIER

UCO

Anaïs MAHE, Jérôme LOHEZIS – Alexis BOURDAIS

L’organisation de l’action

Jours

Actions

Vendredi 21 octobre

Déplacement Nantes –MarrakechJournée à Marrakech – découverte de l’environnement – organisation de la fin du stage sur Marrakech

Samedi 22 octobre

Déplacement vers  Skoura – Nuit chez Talout

Dimanche 23 octobre

Rencontre avec ASF – déjeuner chez Slimani – Nuit chez Talout

Lundi 24 octobre

Installation chez Ben MorroRéunion à 15 heures, à Sidi Flah avec le président de l’association, le directeur du complexe culturel, le directeur de l’école, les instituteurs – réalisation du planning du stage – Point sur les déplacements

Mardi 25 octobre

Stage à l’école

Mercredi 26 octobre

Journée de formation au complexe culturel 9 heures – 16 heures

Jeudi 27 octobre

Stage à l’école

Vendredi 28 octobre

Stage à l’école

Samedi 29 octobre

ASF

Dimanche 30 octobre

ASF

Lundi 31 octobre

Stage à l’école

Mardi  1 novembre

Stage à l’école

Mercredi 2 novembre

Journée de formation au complexe culturel 9 heures – 16 heures

Jeudi 3 novembre

Stage à l’école

Vendredi 4 novembre

Stage à l’école

Samedi 5 novembre

ASF

Dimanche 6 novembre

Marche verte

Lundi 7 novembre

Stage à l’école

Mardi 8 novembre

Autour de cette date : Fête de l’al kébir

Mercredi 9 novembre

Journée de formation au complexe culturel 9 heures – 16 heures

Jeudi 10 novembre

Stage à l’école

Vendredi 11 novembre

Stage à l’école

Samedi 12 novembre

ASF

Dimanche 13 novembre

ASF

Lundi 14 novembre

Stage à l’école

Mardi 15 novembre

Stage à l’école

Mercredi 16 novembre

Journée de formation au complexe culturel 9 heures – 16 heures

Jeudi 17 novembre

Stage à l’école

Vendredi 18 novembre

Fête de l’indépendance du Maroc

Samedi 19 novembre

Retour sur Marrakech

Dimanche 20 novembre

Marrakech

Lundi 21 novembre

Retour sur Nantes