Picala : Un point d’étape … pour avancer !

Certes, l’activité PICALA n’est pas débordante. Mais les premiers échos sont tout à fait prometteurs. En témoigne les quelques retours autour des enquêtes de satisfaction :

Le 2 mars 2012, avec un groupe de 6 personnes « Très intéressant, très complet. Les enfants ont vraiment appréciés la partie sur l’irrigation »

Le 10 avril 2012, avec un couple : « the combination of différents lanscapes, colours .. meeting people all of then king and nice to the tourist. Perfect place for relaxing and enjoying nature and great architecture.

Sur deux mois et demi, 40 personnes ont découvert la palmeraie en VTT ; 20 par la location et 20 autres en profitant du discours éclairé de Toufiq. Depuis juin, le temps particulièrement chaud amène à réduire le temps d’animation. Les demandes se restreignent. Il faut plutôt privilégier un temps de découverte sur la fin de journée soit de 17 à 20 heures.

Quatre familles accueillent les volontaires pour partager le déjeuner au prix de 80 dirhams pour les adultes et 50 dirhams pour les enfants.

Bien entendu le budget est loin d’être équilibré. Mais le projet commence à prendre son envol grâce à Toufiq très investi sur cette découverte des mille secrets de la palmeraie.

Le travail à suivre pointe la question du déficit de communication. Quelques pistes d’action sont identifiées :

  • La création d’un site internet
  • Les contacts avec les acteurs locaux : Talout, Ben Moro, la kasbah Aït Damiette
  • Le démarchage sur Ouarzazate à envisager dès septembre
  • Le réseau breton à valoriser via ESCAL

Pierre Yves et Toufiq travaillent ensemble sur le réseau internet.

Mais notre court séjour sur Skoura va nous permettre de tester quelques sorties, avec des vacanciers de passage, histoire de conforter les parcours proposés par Toufiq .