Picala : Tous en randonnée vers Ouled Merzoug

L’occasion de faire un point d’étape autour du projet PICALA

Ce dimanche, ASF et ESCAL se retrouvent vers 10 heures 30 au local de PICALA. Nous sommes 16 autour d’un temps de retrouvaille et de présentation de Manon et Mylène qui resteront sur Skoura pendant presque 5 semaines.

Rencontre simple, amicale et sincère  qui rappelle ces temps d’échanges et de réflexions interminables pour mettre en place cette activité autour du tourisme solidaire.

Toufiq mène la danse. Chacun essaie le matériel. On regonfle les pneus. Puis le groupe s’élance dans l’aventure de la redécouverte qui au-delà du VTT se prolonge par une randonnée en bordure de l’oued. Tout le monde se retrouve autour d’une bonne salade et d’un excellent tajine à la kasbah, à 15 heures 30. Et oui, pendant l’Aïd, il faut savoir faire preuve de flexibilité dans les horaires. Mais peu importe puisque la beauté des paysages et le gout de la rencontre ont largement habillés cette belle journée.

Ce moment nous a permis de faire le point avec Toufiq et Mohamed sur l’activité depuis le 1er mars dernier.

En quelques chiffres, du 1er mars au 30 octobre 2012

125 personnes ont utilisées le service soit pour une location, soit pour une randonnée accompagnée. 

Sur 8 mois

  • Les recettes d’exploitation s’élèvent à : 6720 Dirham
  • Les dépenses d’exploitation à : 4753 Dirham
  • Le solde d’exploitation à : 1967 Dirham

Le plan de charges permet de dégager les éléments suivants

  • La moitié des charges compensent le travail de Toufiq avec une rémunération autour de 500 Dirhams par mois
  • Les charges absorbent une partie de l’installation du local.
  • Près de 1400 Dirhams sont consacrés aux réparations et à l’entretien du matériel.
  • Une part importante des charges  est directement gérée par ESCAL. C’est notamment le cas pour le volet investissement du projet et la location du local

Sur le plan de la gestion de l’activité un certain nombre de manques ont été pointés L’exigence dans l’entretien et les réparations du matériel

Le besoin de renforcer les contacts avec les hôtes locaux

L’acquisition de matériel nouveau notamment des VTT enfant, femme, porte bébé …