Redonner du sens à nos objectifs

 L’équipe d’ESCAL s’est retrouvé chez Damien et Linda pour tracer les grandes lignes du bilan d’année et laisser entrevoir les pistes d’actions pour  la période qui vient. Temps formel en assemblée générale, mais aussi moment de convivialité, cette rencontre du 27 décembre permet de tirer un bilan des actions sur l’année et de rebattre les cartes autour des projets sur 2013.

Au cœur de ce bilan s’entremêle enthousiasme et fragilités dans nos engagements et nos relations avec certains partenaires.

Il y a d’un côté les liens toujours aussi généreux et disponibles avec l’équipe d’ASF, l’animation du pôle informatique à la maison des femmes, ce partenariat prometteur avec l’association Al Ikhlass et l’école du centre de Skoura, et de l’autre, des freins difficiles à analyser, notamment  avec le centre culturel et l’école du Sidi Flah.

L’année 2012 a été aussi marquée par le lancement de l’activité PICALA. Trois déplacements successifs ont permis l’installation du local, l’acquisition d’équipements, la mise en place des outils de communication avec en particulier la création du site internet, l’expérimentation des parcours thématiques. Economiquement les choses sont loin d’être viables. On espère un sursaut d’investissement autour de l’activité dans les mois qui viennent.

Dans ce contexte, si des zones de questionnements demeurent, la dynamique partenariale doit nous amener à relire ce qui fait notre engagement ici et là-bas. L’article 1 de nos statuts nous le rappelle : « notre association a pour but de promouvoir par la rencontre, le partage d’expériences, la mutualisation des savoirs et des compétences, la compréhension entre les peuples. Elle vise à développer des actions sur le plan économique et social, dans le domaine de la santé, de la formation et de la rencontre interculturelle ».

Pour 2013, nos orientations s’inscrivent :

 Dans le maintien de nos liens avec ASF

 Dans la poursuite active du partenariat avec la maison d’avenir

  • Maintenance voire extension du parc informatique
  • Formation à l’informatique

En perspective

  • Mise en place des ateliers de français dans le douar de Magramane
  • La création d’un site internet chargé de promouvoir les activités de l’association
  • La mise en place d’ateliers de secourisme

Dans le développement du partenariat avec l’association Al Ikhlass

  • Soutien scolaire
  • Action sociale en faveur des familles défavorisées
  • Formation aux premiers secours
  • Lien avec l’école du centre de Skoura

Dans la poursuite de la collaboration avec le directeur et l’équipe pédagogique de l’école du centre de Skoura

  • Accueil des étudiants en L3 sciences de l’éducation en stage pendant un mois

Dans le réajustement de l’action autour de PICALA

  • Suivi régulier de l’activité
  • Evaluation sur une année
  • Réorientation du projet si nécessaire

Tout ceci est à affiner. En attendant, fin janvier, ESCAL accueillera peut-être Adnane Morchid pour un court séjour dans notre terre morbihannaise. Juste retour à cette quête d’échanges qui nous amène plus souvent à aller là-bas sans pouvoir toujours accueillir ici. Un bon moyen aussi de continuer à faire cheminer ce qui fonde notre engagement, la rencontre et l’ouverture à l’autre.