Cours, soutien, ASF : une semaine riche en activités

Cette semaine, nous avons préparé et fait classe aux enfants ; nous avions cours de français le matin, avec le professeur, et l’après-midi, nous faisions du soutien en autonomie. Dans un premier temps, il était difficile de nous faire comprendre, et les enfants hésitaient à participer. Nous avons tout de suite été très sollicités par les professeurs pour prendre en charge la classe. Les professeurs nous ont confiés leur livre afin de préparer les cours. Nous avons pu remarqué que comparé au système scolaire français, cette école fait preuve d’une pédagogie par compétences. De ce fait, les enseignants suivent la démarche inscrite dans le livre professeur. Durant cette première semaine, un professeur a été absent, ce qui nous a permis d’effectuer un cours seul, face aux élèves. Ces évènements nous ont permis d’avoir davantage confiance en nous et de ne pas reculer devant ces difficultés.

Lors de notre premier après-midi de soutien, nous avions 16 élèves de quatrième et 16 élèves de cinquième, ce qui nous rendait la tâche plus difficile. Par la suite, avec l’accord des professeurs, nous avons réservé un après-midi pour chaque niveau. En effet, nous avons pu constater qu’il y a de réelles différences de niveau au sein d’une même classe, le soutien est donc un atout pour les élèves les plus en difficultés.

Mercredi, nous sommes allés à la maison d’avenir pour apporter notre aide aux femmes lors d’ateliers informatique. Avec notre aide, elles ont pu créer leur page facebook, ainsi qu’un diaporama, à l’aide du logiciel Windows Movie Maker, portant sur la journée du 23 octobre durant laquelle, nous avons ensemble réalisé un couscous et des crêpes.

En ce qui concerne nos temps libres, nous avons été visiter la ville de Ouarzazate, et ses studios. Les membres de ASF sont toujours volontaires pour nous accompagner dans nos découvertes. Nous avons entre autre fait une balade en mobylette jusqu’à la rivière de Skoura. Samedi, nous sommes allés à l’oasis de Sidi Flahe, où nous avons fait une promenade à dos de mules. Bien que nous ayons des emplois du temps différents, nous essayons toujours de trouver un moment pour se retrouver avec les membres de l’association ASF.

Une deuxième semaine s’achève sur la ville de Skoura et nous en avons eu déjà plein les yeux et plein le cœur.