Atelier informatique avec la Maison d’Avenir

Informatique2015juillet1

L’année 2015 est marquée par le renouvellement du matériel informatique à la Maison d’Avenir. Grâce au soutien des ateliers d’écriture animé par Anne Isabelle, ont été acquis sept ordinateurs. Cinq d’entre eux remplacent le parc informatique défectueux à la Maison d’Avenir. Parmi les cinq anciens ordinateurs, deux sont en état de marche. Ils équiperont le jardin d’enfants dans cette association. Les deux autres ordinateurs vont équiper le jardin d’enfants situé à Ouled Arbia.

 

L’acquisition du matériel, sa préparation, son installation dans les différents lieux ont été facilitées par Youssef et Arnaud. Le séjour d’Arnaud en mai – juin a permis d’anticiper les commandes pour animer dans de bonnes conditions, la formation auprès des femmes de la Maison d’Avenir.

Le programme de formation sur les quatre jours a permis d’initier le groupe à l’utilisation de plusieurs logiciels comme Paint Shop, Google Drive, Movie Maker, Google Earth.

Un atelier Facebook a permis de définir les paramètres de confidentialité afin de protéger les données personnelles.

L’installation de Spype fait des émules pour échanger avec la famille qui vit à l’étranger.

Un autre atelier a permis de découvrir des sites d’apprentissage des langues (arabe et français) et dans certaines matières comme les mathématiques.

Bilan général de l’action par Jean Charles, Arnaud et Youssef

21 femmes sont venues découvrir le nouveau matériel le mercredi (1er jour de formation). Environ 15 d’entre elles participeront à l’ensemble des 4 journées de formation qui suivront (plus 5 qui viendront en pointillés.. alternant informatique et broderie par exemple). Sur ces 15 femmes, 12 sont présentes aux formations depuis juillet 2010.

Le niveau est extrêmement hétérogène.

La majorité des femmes ont cessé d’aller à l’école en fin de primaire. Cependant, Siam, participant pour la seconde année consécutive a atteint le niveau bac.

A ce niveau scolaire de fin de primaire, il faut ajouter la barrière de la langue. Environ un tiers des femmes peuvent converser en français. Et moins d’un quart parviennent à le lire ou l’écrire un peu.

Mais grâce à leur connaissance du vocabulaire informatique acquis en cinq ans, plus d’un quart des femmes peuvent ré-effectuer, en quasi autonomie, les activités figurant sur les fiches.

Certains ateliers motivent toutes les participantes grâce à leurs aspects ludiques, visuels, interactifs, etc. Mais d’autres activités ne semblent pas adaptées à une partie d’entre elles. Se pose donc la question de modifier ou non l’an prochain l’approche pédagogique.

Plusieurs stratégies peuvent être proposées :

– Former trois ou quatre futures formatrices d’une part et s’adresser au reste du groupe à un autre moment
– Avoir une pédagogie différenciée poste par poste (par exemple, sur les PC1 et PC2, niveau débutant, etc.)
– Poursuivre la méthode actuelle : sous groupes hétérogènes de 3 à 5 femmes qui se succèdent sur chaque poste et s’entraident.

On peut aussi varier le rythme des séances :

Rythme n°1 : le groupe, placé devant un ordinateur, effectue l’activité à son rythme en suivant par exemple les étapes décrites sur une feuille
Rythme n°2 : les 5 groupes avancent en simultané sur l’activité. Ce fonctionnement impose un rythme soutenu. Il a été très utilisé en 2014 et semblait convenir car près de 20 personnes ont participé à l’ensemble des trois séances proposées (contre 15 en moyenne aux quatre séances de cette année…).