Matinée d’observation suivi d’un entretien individualisé avec Salwa de l’association Al Karam de Marrakech

Salwa, une femme de trente-quatre ans, travaille pour l’association Al Karam depuis quatre années. Elle s’occupe activement de la Crèche (ce qu’on appelle le cycle 1 (PS, MS et GS) de maternelle en France). Elle est responsable d’une petite dizaine d’enfants. Elle leur enseigne les bases de la langue arabe, la correspondance entre le graphème (l’écrit) et le phonème (le son) des lettres en arabe et en français et la numération (langue universelle) jusqu’à 10.

Nous sommes jeudi 25 octobre 2018, il est 9H30, Salwa nous accueille et nous attend avec impatience. Valentin et moi-même allons l’observer toute la matinée. Nous nous appuyons de la feuille d’observation élaborée en juin dernier avec Dominique. L’objectif de cette observation n’est pas de critiquer ou de juger son travail, mais d’échanger sur nos pratiques pédagogiques, nos méthodes et nos savoir-faire. Ici, il est important de rappeler qu’un enfant de moins de 6 ans a besoin d’espaces bien distincts (coin poupée, coin garage, coin regroupement…), de bienveillance et de confiance pour travailler dans un climat propice aux apprentissages. C’est tout cela que nous avons pu observer et échanger au courant de cette journée.

A l’arrivée en classe, les enfants attendent patiemment l’arrivée de tous ces derniers pour commencer la journée de classe. Je conseille à Salwa que les enfants deviennent acteurs de leurs propres apprentissages. Installer un tableau de présences : l’élève cherche son étiquette « Prénom » parmi les autres (cela permet de reconnaitre son prénom, son initial …) et de l’insérer dans le tableau dans la bonne colonne (maison ou école). Après, ils peuvent se diriger dans les coins jeux. A l’arrivée de tous les élèves, un son (cloche, un instrument de musique ou une petite musique) permettra aux élèves un rituel de fin de jeux pour ranger et les rendre autonomes dans cette démarche. L’apprentissage théorique peut alors débuter. Salwa respecte parfaitement le temps d’activité en maternelle, qui n’excède pas plus de 30 minutes maximum. La différenciation semble difficile pour Salwa… elle me demande des conseils pour l’aider dans cette démarche. En ce jour, la leçon porte sur la lettre « m » en arabe. Elle explique tout au tableau. Les élèves écoutent et répètent sans être dans une démarche de recherche ou de réflexion. Je lui conseille de les questionner avant la leçon : Connaissez-vous cette lettre au tableau ? L’avez-vous déjà vue ? Pouvez-vous me la nommer ? Quel bruit/ son fait-elle ? … cela permet à l’élève de réfléchir et d’être en interaction avec l’enseignante.

Les atouts de cette observation est que l’espace de la classe est bien réparti et les élèves sont peu nombreux. La présence d’un grand tableau Veleda ainsi qu’une grande télévision fixée au mur pour diffuser des comptines, des chansons et des films.

Lors de l’entretien, Salwa écoute, prend des notes et échange facilement sur les diverses méthodes d’apprentissage.

Elle a une posture professionnelle adéquate.

Vendredi 26 octobre 2018 à 9h30, j’arrive à la crèche, les élèves sont à des ateliers ludiques en attendant l’arrivée de tous les élèves.  Salwa a déjà mis en place les conseils donnés la veille. Les élèves n’attendent plus à leur chaise, mais ils sont en activité. C’est parfait !

La volonté de Salwa est de m’observer à faire classe ce matin. Je l’accepte avec plaisir. Je lui demande également de me regarder avec un œil critique, qu’elle n’hésite pas à me dire ce qu’il va et ce qui ne va pas ! C’est le but de notre partenariat. Je fais une séance d’écriture sur le « C » et une séance de numération sur le chiffre 2. Je mets en place l’apprentissage par le jeu ! Pas de papier, ni de crayon ! Juste de la manipulation par les élèves. L’exercice fonctionne malgré la barrière de la langue.

Nous avons encore pleins de choses à partager, des méthodes diverses et variées mais intéressantes à observer. Le partenariat doit se développer davantage et se pérenniser.

Quelques jeux à amener la prochaine fois :

  • Préparer l’alphabet en lettre capitale à plastifier et y placer un aimant autocollant à l’arrière de chaque étiquette pour les mettre au tableau là-bas. (Jérôme s’en charge pour les donner au mois de mars 2019). (Objectif: Connaître l’alphabet en Français, identifier la lettre et y associer le son correspondant… )
  • Des puzzles (12 à 36 pièces) (Objectif: Se repérer dans l’espace, savoir s’organiser…)
  • Kappla (Objectif : Savoir construire ensemble, coopérer…) Possibilité de les construire.
  • Tubes de peinture, pinceaux (Objectif : Laisser la libre créativité de l’élève pour s’exprimer)
  • Pâtes à modeler (Objectif: Se muscler la main pour la motricité fine, la bonne tenue de l’outil scripteur, la force dans les doigts pour utiliser une paire de ciseaux).