Maison d’Avenir

La maison d’avenir accueille chaque après midi une quarantaine de femmes. Son objectif est de promouvoir l’insertion sociale et économique des femmes du douar. Pour permettre aux femmes de se retrouver, un jardin d’enfants encadré par une animatrice accueille une vingtaine d’enfants. Chaque famille paie 15 dirhams par mois par enfant gardé. Cette participation finance le poste d’animatrice. Mais les 15 dirhams par mois c’est bien peu pour l’animatrice et cela représente beaucoup pour les familles. Pour autant les femmes se retrouvent avec plaisir pour faire ensemble et poursuivre les apprentissages scolaires.

Tout dernièrement, l’association a bénéficié d’une aide importante de la Province et de la commune pour acquérir du matériel électrique pour confectionner le tissage, le tricot, et la broderie.

La province de Ouarzazate intervient pour soutenir des actions de développement menées par des associations qui disposent d’un local et mènent depuis plusieurs années des actions de développement en faveur des adhérents.

Le domaine du tissage est important. Les femmes se retrouvent pour apprendre, confectionner, réaliser et produire des vêtements qui seront vendus. La vente de chaque étoffe est partagée pour moitié à la personne qui l’a confectionné et pour moitié à l’association. Cette action entre dans la volonté de soutenir à la fois la formation par la mutualisation des connaissances et des expériences, tout en permettant à chacun de percevoir quelques dirhams pour la famille.

Trois autres activités sont présentes à la Maison D’avenir.

D’abord l’informatique donne l’occasion à une quinzaine de filles de se retrouver tous les mercredis après midi. Pour Samira, cette activité est importante surtout pour les femmes qui ont quitté l’école après le primaire. Ceci permet d’améliorer leur ouverture d’esprit et leur connaissance. L’atelier fonctionne depuis 2009 grâce au partenariat avec l’association ESCAL. Il donne l’occasion aux femmes d’organiser leur page Facebook.

Ensuite l’atelier cuisine réunit une fois par mois entre 20 et 25 femmes. Quelqu’un propose une recette et ensemble il la réalise. L’association achète les produits et le cout est partagé entre l’ensemble des femmes qui participent à l’atelier. Généralement cela revient entre 3 et 6 dirhams par personne.

Enfin l’atelier d’alphabétisation, reparti sur deux niveaux d’apprentissage et l’atelier de français également réparti sur deux niveaux d’apprentissage, animés par Samira, complète le cursus de formation de chaque fille. Samira anime ces ateliers depuis 14 ans. Elle souhaite passer la main et les relais sont difficiles à trouver.

Chaque adhérent verse la somme de 20 dirhams par mois pour bénéficier des activités de la maison d’avenir. Mais ce cout est jugé trop important pour les femmes qui vivent avec très peu de moyen.

 

Suivre les actualités de la Maison d’Avenir

Espace d'échanges et d'actions solidaires