Centre Culturel : Une première rencontre avec les formateurs

Conformément aux engagements pris lors de notre déplacement en avril, le directeur du centre culturel a réuni les formateurs de français qui interviennent dans les différentes associations  des douars.  L’objectif est de mieux connaître les attentes des formateurs. Une vingtaine de personnes sont présentes (dont deux hommes).  Le questionnaire permet de mieux connaître l’identité des personnes, de dire leurs expériences et de formuler leurs demandes en termes d’accompagnement tant sur le plan de la pédagogie que sur le plan de la connaissance de la langue. L’exploitation sera réalisée par Anne Isabelle. La présentation des personnes présentes et du questionnaire a donné l’occasion aux membres présents de poser des questions très pertinentes sur les enjeux économiques du développement de la région.  Les réponses apportées montrent déjà une grande hétérogénéité de la maîtrise de la langue française, tant à l’écrit qu’à l’oral. Ilfaudra certainement modifier les prévisions d’action pour tenir compte de ces niveaux très différents. Deux paramètres sont à prendre en compte également, la disponibilité des formateurs, leur éloignement du centre culturel.

Suites à donner :

  • Analyse des réponses du questionnaire
  • Mise en place d’une stratégie de réponse en fonction de l’analyse du questionnaire
  • Envisager selon, le niveau des personnes, des cours de pratique de la langue (atelier de conversation, atelier de lecture …et du soutien à la pédagogie dans la A prévoir mise en œuvre de formation en français
  • Souhait du responsable du centre culturel d’une action concrète le plus rapidement possible. A envisager en 2010.

Amis sans Frontières : Vers la création de l’association …

La rencontre avec les jeunes a permis de dire leur volonté de créer leur association, avec comme axe de fond, la mise en valeur de la diversité, l’échange étant le premier pas de cette diversité. Il existe un pré requis avec un lycée de Vannes ont souhaité prolonger ces expériences en créant leur propre association. Celle-ci réunirait 11 étudiants. Cette initiative entre également dans le besoin de défendre Skoura, avec un certain nombre d’objectifs :

  1. Avoir un cadre juridique pour développer un cadre de coopération au niveau local, mais aussi plus largement.
  2. Organiser des temps de conférence pour continuer le travail des années précédentes.
  3. Mener des activités en commun (Théâtre, Cinéma, Rencontres sportives, Sorties, …)
  4. Accueillir des groupes locaux dans le cadre d’échange culturel
  5. Faire des travaux sociaux
  6. Recenser et faire connaître le patrimoine local
  7. Soutenir la formation des jeunes, notamment par l’orientation.

Une demande forte, que l’association ESCAL parraine leur association « Amis sans Frontières – Skoura ». Adresse mail : amis.s.f@gmail.com

Suite à donner

  • Assurer un suivi de la rédaction des statuts et des fiches actions. Leur envoyer les exemplaires de l’association ESCAL
  • Rencontre systématique avec les jeunes lors des déplacements
  • Envisager la participation à une de leurs actions, dans la mesure du possible.

Espace d'échanges et d'actions solidaires